Comment se former en intérim ?

Publié le : 08 avril 20225 mins de lecture

Il y a un bon nombre de formations dans le domaine de l’intérim pour vous accompagner à toutes les étapes de votre vie professionnelle. Il n’y a pas de profil mis de côté : personnes moins qualifiées, publics en difficulté, jeunes diplômés. Ces formations présentent un moyen utile de multiplier vos expériences professionnelles. Comment alors se former en intérim ?

Tout savoir sur les formations en intérim

Le travail intérimaire est actuellement devenu un outil de gestion de la main-d’œuvre très apprécié par les entreprises des domaines de l’industrie, des travaux publics et du bâtiment. Recourir aux agences d’intérim sur un site d’emploi leur aide à apporter les solutions à quelques problèmes comme l’absence de personnel, l’accroissement d’activité, le choix de travailleurs avant le recrutement, voire toutes les actions de formation. Cela favorise aussi l’évolution professionnelle.

Tous les ans, deux-millions de personnes environ réalisent une mission d’intérim et transitent alors par les services des agences et entreprises de travail temporaire (ou ETT). L’amélioration de cette activité soulève toujours plus de questions. C’est notamment la formation de tous les travailleurs intérimaires. Elle révèle une acuité particulière à cause de la situation de précarité où se placent certains d’entre eux, c’est une conséquence de la tendance à une discontinuité de relations salariales et à une irrégularité de revenus salariaux.

Effectivement, l’intérimaire est salarié de l’ETT durant sa mission d’intérim. Une relation salariale unissant l’intérimaire à son employeur est ainsi de courte durée généralement, sauf pour des cas minoritaires d’enchaînement continu avec des missions. Quels sont alors les dispositifs de formation professionnelle à connaître ?

Quelles sont les formations existantes ?

Comme tout autre salarié, en tant qu’intérimaire, il vous est possible de bénéficier d’une formation pour acquérir des compétences nouvelles ou de développer vos compétences dans la carrière professionnelle que vous exercez. Quelques dispositifs de formation professionnelle sont alors accessibles pour mieux vous former.

Il y a les dispositifs individuels : Bilan de compétences, Compte Personnel de Formation anciennement DIF, cpf de transition remplaçant le CIF, Validation des Acquis et de l’Expérience, dispositifs en alternance, contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation. Pour les dispositifs spécifiques à une carrière pro temporaire, il y a le contrat d’insertion professionnelle intérimaire et le contrat de développement professionnel intérimaire.

L’agence choisie dispose également d’un plan de développement de compétence permettant de former les intérimaires sur certaines formations réglementaires. Certaines modalités d’accessibilité à plusieurs dispositifs peuvent être variables, il faut vous rapprocher de votre agence pour avoir des informations. Par exemple, vos conditions d’ancienneté seront calculées en heures travaillées dans la société et non pas en mois passés dans celle-ci.

Quel organisme choisir pour votre formation en intérim ?

Les organismes de la formation professionnelle qui sont référencés peuvent être contactés pour vous faire la formation. Dans le cas échéant, il n’y a pas de prise en charge possible par votre agence d’emploi. Visez les agences qui ont leur propre organisme de formation. Expert dans le secteur de la logistique, un centre de formation expert peut accompagner ses clients sur tout le territoire national en offrant une ingénierie de formation (vision des besoins, réalisation d’un cahier des charges, animation et conception de formations sur mesure analysent des résultats des actions), quelques formations réglementaires (en liaison à la sécurité en société et à la prévention des risques).

En véritable professionnel de la logistique, votre organisme se positionne sur quelques missions de conseil en optimisant des parcours de formation sur-mesure, qui sont adaptés essentiellement aux problématiques des clients : saisonnalité, démarrage de sites, suivi de productivité, accompagnement managérial, etc.

Un bon organisme s’inscrit aussi tel un partenaire privilégié de plusieurs projets d’entreprise. Il doit également suivre une démarche qualité reconnue par une Certification de Qualification Professionnelle nommée OPQF ISQ ainsi qu’une Certification de Qualification des Organismes Testeurs nommée CACES.

Plan du site